Un vieux dicton populaire dit "Il y a deux choses d'inévitables dans la vie, la mort et les impôts". Pourtant, nous savons tous en notre fort intérieur que cette phrase est fausse, les bulletins de nouvelles se chargeant régulièrement de nous rappeler l'existence des paradis fiscaux et autres moyens mis à la disposition des plus nantis pour se soustraire à cette soit-disant obligation tandis que le reste d'entre nous se voit imposer un fardeau fiscal de plus en plus lourd, et ce, malgré toutes les coupures budgétaires opérées par les gouvernements successifs, tous obsédés par la poursuite d'un objectif d'équilibre budgétaire inatteignable. Mais est-ce là tout ce qu'il y a à dire sur le sujet? Ou bien y a-t-il anguille sous roche laissant présager un mensonge encore plus gros dont la subsistance ne tient qu'à notre propre ignorance des lois, ignorance savamment cultivée par l'alliance mortifère entre les cartels bancaires, les médias et le monde politique? L'impôt sur le revenu sert-il à financer les services publics fournis par le gouvernement, ou bien s'agit-il simplement d'une arnaque élaborée dans le but de nous asservir et d'enrichir à nos dépens une petite clique de parasites? C'est à ces questions que tente de répondre le documentaire "Le Royaume Des Borgnes".

Chapitre 1 : Show me the money! (Montrez-moi l'argent)

Dans cette première partie, nous explorons et décortiquons certains aspects fondamentaux du problème afin d'établir une base de compréhension plus globale permettant aux néophytes de bien saisir les tenants et aboutissants sur la question, à savoir les mécanismes de la création monétaire par l'argent-dette; le mécanisme d'endettement perpétuel que celui-ci crée; l'influence du monde bancaire sur la vie politique, soit en occupant directement les postes de pouvoir, soit à travers le système de sociétés secrètes nommé Franc-Maçonnerie; les dérives néfastes pour la société qu'impose cette Franc-Maçonnerie telles que la pédophilie et la corruption du système judiciaire dans le but de protéger ces réseaux pédocriminels étatiques, le trafic d'influence et la corruption par le chantage politique qui en découle; et l'établissement d'un Nouvel Ordre Mondial visant à nous rendre esclaves dont on peut de plus en plus percevoir l'existence au grand jour au fil des actualités.

Chapitre 2 : Oh! Say! Can you see (the law)? (Oh! Dites! Pouvez-vous voir (la loi)?)

Nous faisons ensuite un saut aux États-Unis à travers la caméra d'Aaron Russo afin de faire deux constats accablants : premièrement, la grande majorité des gens remplissent une déclaration d'impôt sans même avoir jamais vu la loi prétendant les obliger à le faire, payant donc des impôts sur la seule croyance populaire qu'il est "obligatoire pour tous" de le faire; et deuxièmement, qu'il n'y a pas de loi aux États-Unis obligeant les citoyens à faire une telle déclaration et encore moins de verser au gouvernement une partie substantielle des revenus provenant de leur labeur. Qu'en est-il du Québec et du Canada? Voilà la question qui sera explorée au sein de "Le Royaume Des Borgnes - Partie 2" (Chapitres 3 et suivants).

Chapitre 3 : Back in the US (De retour aux USA)

Le Chapitre 3 poursuit en allant explorer plus en profondeur les arguments (historique, cadre constitutionnel, textes législatifs, jurisprudences, etc.) apportés par les gens du "Mouvement pour l'Honnêteté en Taxation" ("Tax Honesty Movement") des États-Unis qui furent brièvement présentés au sein du Chapitre 2 par Aaron Russo, histoire d'être en mesure de constater par nous-mêmes les bases légales sur lesquelles se base ce mouvement pour déclarer à qui veut l'entendre "Qu'il n'y a pas de Loi sur l'Impôt (aux États-Unis qui forcent les Américains moyens à en payer)", tout en commençant à dresser quelques parallèles avec les situations décrites par ces gens avec des situations de nature similaire ici au Québec, histoire de se rendre compte que même s'il s'agit de juridictions et de textes légaux différents, les situations et principes légaux qui y sont décrits, eux, sont pratiquement identiques à ce qui est observable au Québec et au Canada.

Chapitre 4 : Home Sweet Home (On n'est jamais aussi bien que chez soi)

Ensuite, nous nous attardons à démystifier (débunker) un reportage de l'émission Enquête de la Société Radio-Canada paru à l'hiver 2013 et qui a fait grand bruit à l'époque, reportage intitulé "Citoyens Souverains à Tout Prix" et qui dans les faits n'était qu'une vulgaire pièce de propagande mensongère visant soit à vous convaincre (plus par la peur que par la véracité d'arguments solides) qu'il y a effectivement obligation pour tous de payer de l'impôt, soit à vous diriger vers un "faux-leader" qui vous induira en erreur dans le cas où la peur à moins d'emprise sur vous et que vous seriez tentés par les "thèses Freeman". Afin de départager le vrai du faux, il ne suffit pourtant que de faire ce qu'aurait du faire n'importe quel journaliste qui se respecte, et à plus forte raison les journalistes d'une émission aussi réputée et respectée que Enquête, c'est-à-dire d'aller vérifier à la source. Nous irons même un peu plus loin, en dressant des parallèles entre les situations présentées au sein du reportage original et des séquences relatives à des situations similaires présentées au sein des émissions et documentaires produits par AIDEF-Télé et tirés de la vraie vie afin de bien démontrer à quel point ce reportage d'Enquête n'est en réalité qu'une parodie de journalisme qui porte sérieusement atteinte à la réputation de l'émission, qui se positionne ici ouvertement comme un instrument complice de l'asservissement et de l'esclavagisme dont vous êtes victime, comme il sera démontré par la suite.

Chapitre 5 - Historique des impôts au Québec et au Canada

Poursuivant la démarche sur les bases présentées au sein du Chapitre 3, nous jetons ensuite un coup d'oeil sur la petite et grande Histoire de l'impôt au Québec et au Canada, pour se rendre compte que cet historique est fortement calqué sur celui des États-Unis, que cet historique s'inscrit dans une séquence d'événements historiques significatifs (Révolte des Patriotes, 1ière et 2ième Guerres Mondiales, Crise de 1929, etc.) et que l'empreinte indélébile de la Franc-Maçonnerie est présente tout au long de cet "petite histoire des impôts au Québec", que ce soit au niveau municipal, provincial ou fédéral. C'est ainsi que, prenant du recul et en s'appuyant sur ce qui a été présenté au sein du Chapitre 1, que l'on commence à prendre conscience de la lente et perverse évolution de cette "mesure temporaire" qui représentait à ses débuts seulement 3% des revenus de l'État pour devenir aujourd'hui la vache-à-lait permanente du gouvernement (plus de 60% des revenus de l'État en 2010) en siphonnant bon an mal an jusqu'à 66% (impôt sur le revenu, TPS, TVQ) et plus (autres tarifs, contraventions, etc.) de notre maigre pouvoir d'achat.

Chapitre 6 : Analyse rapide des lois sur l'impôt en vigueur au Québec

Ce n'est qu'une fois ce travail préliminaire effectué que nous nous plongeons enfin dans le coeur du coeur de la question, à savoir : "Devons-nous, oui ou non, payer de l'impôt?", et nous y répondons en faisant ce que les journalistes de l'émission Enquête auraient pourtant dû faire dès le tout début de leur reportage, c'est-à-dire en allant consulter directement La Loi. Et ce n'est qu'une fois cet exercice effectué que l'on découvre des choses plutôt surprenantes et qui remettent profondément en question TOUT ce qu'on a toujours CRU savoir à propos de l'impôt sur le revenu (comme par exemple, le fait qu'un "contribuable" n'est pas la même chose qu'un "particulier"), et nous fait prendre conscience de la nature réelle de l'arnaque : l'exploitation de notre propre ignorance contre nous-même, tout au long de notre vie jusqu'à ce jour, par une petite clique d'exploiteurs jouant une comédie politique de jour, mais tous "frères" (avec les banquiers) dans le secret des sociétés secrètes franc-maçonniques le soir. Comme l'a déjà dit quelqu'un un jour, "La vérité vous rendra libre".

Chapitre 7 : Les Trompettes de Jéricho

Finalement, nous bouclons la boucle en revenant sur l'existence de la pédophilie "d'élite" et la corruption du système judiciaire qui en découle dans le but de protéger ces réseaux pédocriminels étatiques impliquant des personnalités politiques (Opération Scorpion) en remettant ces phénomènes dans un contexte historique plus large et en élaborant un modèle observable dans pratiquement tous les pays occidentaux liés à la présence infiltrée, à travers l'Histoire, de la Franc-Maçonnerie dans les institutions étatiques jusqu'au sommet; de la nature satanique de ce culte qui prétend ne pas être un culte; de la composition de ses membres les plus influents (banquiers (tout particulièrement), avocats, juges, politiciens, services secrets, militaires, polices); et de l'Histoire peu connue de la plus puissante famille de banquiers internationaux du monde, la Famille Rothschild. Ensuite, à partir de ce modèle, nous regardons de plus près un faisceau de preuves afin de déterminer (...)


Bande-annonce résumant l'essentiel du contenu du film


Partie 1 (Chapitres 1 et 2)

Dans cette première partie, nous explorons et décortiquons certains aspects fondamentaux du problème afin d'établir une base de compréhension plus globale permettant aux néophytes de bien saisir les tenants et aboutissants sur la question, à savoir les mécanismes de la création monétaire par l'argent-dette; le mécanisme d'endettement perpétuel que celui-ci crée; l'influence du monde bancaire sur la vie politique, soit en occupant directement les postes de pouvoir, soit à travers le système de sociétés secrètes nommé Franc-Maçonnerie; les dérives néfastes pour la société qu'impose cette Franc-Maçonnerie telles que la pédophilie et la corruption du système judiciaire dans le but de protéger ces réseaux pédocriminels étatiques, le trafic d'influence et la corruption par le chantage politique qui en découle; et l'établissement d'un Nouvel Ordre Mondial visant à nous rendre esclaves dont on peut de plus en plus percevoir l'existence au grand jour au fil des actualités.  Nous faisons ensuite un saut aux États-Unis à travers la caméra d'Aaron Russo afin de faire deux constats accablants : premièrement, la grande majorité des gens remplissent une déclaration d'impôt sans même avoir jamais vu la loi prétendant les obliger à le faire, payant donc des impôts sur la seule croyance populaire qu'il est "obligatoire pour tous" de le faire; et deuxièmement, qu'il n'y a pas de loi aux États-Unis obligeant les citoyens à faire une telle déclaration et encore moins de verser au gouvernement une partie substantielle des revenus provenant de leur labeur.  Qu'en est-il du Québec et du Canada?  Voilà la question qui sera explorée au sein de "Le Royaume Des Borgnes - Partie 2".

Partie 2 (Chapitres 3 à 7)

"Le Royaume Des Borgnes - Partie 2" reprend là où s'est terminé la Partie 1, en allant explorer plus en profondeur les arguments (historique, cadre constitutionnel, textes législatifs, jurisprudences, etc.) apportés par les gens du "Mouvement pour l'Honnêteté en Taxation" ("Tax Honesty Movement") des États-Unis qui furent brièvement présentés au sein du Chapitre 2 par Aaron Russo, histoire d'être en mesure de constater par nous-mêmes les bases légales sur lesquelles se base ce mouvement pour déclarer à qui veut l'entendre "Qu'il n'y a pas de Loi sur l'Impôt (aux États-Unis qui forcent les Américains moyens à en payer)", tout en commençant à dresser quelques parallèles avec les situations décrites par ces gens avec des situations de nature similaire ici au Québec et en prenant le temps de faire le même travail de recherche avec les lois en vigueur au Québec et au Canada, histoire de se rendre compte que même s'il s'agit de juridictions et de textes légaux différents, les situations et principes légaux qui y sont décrits, eux, sont pratiquement identiques à ce qui est observable au Québec et au Canada.