Haut de page
Bas de page

Version sous-titrée en français, et bonifiée d'informations supplémentaires permettant de faire des liens avec la situation coloniale du Québec, d'un reportage de 60 Minutes Australia (un émission du style "Enquête" de Radio-Canada) datant de fin 2015 intitulé "Réseau Pédophile d'Élite en Grande-Bretagne - Espions, Lords et Prédateurs", où il est question de ni plus ni moins que du plus grand scandale politique de toute l'Histoire de la Grande-Bretagne (avec toutes les ramifications politiques que cela implique avec le Canada et le Québec,et ailleurs également par le truchement de la Franc-Maçonnerie, créée en Angleterre en 1717), c'est-à-dire ni plus ni moins que l'établissement d'un véritable réseau de trafic sexuel pédophile pour les riches et les puissants de la société britannique à travers le camouflage policier, la protection judiciaire et l'approvisionnement en "matière première" à même les institutions de l'État présumément vouées à la protection de l'enfance, avec, comme membres notoires, des députés, des Lords et des ministres, dont un Ministre de l'Intérieur (responsable de la police et de la sécurité de l'État), un chef-adjoint de l'agence de services secrets britanniques MI6 (l'employeur de James Bond, si ce personnage célèbre existait dans la vraie vie) et un conseiller principal du gouvernement concernant le développement de l'enfance. Un réseau ayant opéré impunément pendant des décennies, et qui opère toujours à vaste échelle malgré les récentes divulgations depuis 2013 concernant des milliers d'enfants en Angleterre, et pour lequel on en retrouve les symptômes dans tous les pays où la Franc-Maçonnerie (ou "l'intérêt occulte de la Couronne britannique" et de l'empire bancaire qui y est associé, à travers un système de sociétés secrètes compartimentées au sein desquelles la haute-société se retrouve impliquée dans un système de gradation pyramidale) y exerce une influence indéniable.