Haut de page
Bas de page

Warning: Creating default object from empty value in /home/u933890027/public_html/site/plugins/content/metarefresh/metarefresh.php on line 52

Ce documentaire, dont les 2 bandes-annonces originales ont été faites dans l'urgence en soutien à la militante innue Jeannette Pilot alors détenue en octobre 2016 en tant que prisonnière politique en représailles de sa lutte contre l'hégémonie d'Hydro-Québec et de la corruption pédophile au sein du conseil de bande, veut raviver le pacte issu de l'entente historique de coopération et d'amitié entre les Peuples de la Nouvelle-France et ceux des Premières Nations, La Paix des Braves, contre l'hégémonie de l'occupant britannique, qui maintient toujours en vigueur aujourd'hui le « Cadre Colonial » l'ayant poussé dans le passé (et le pousse toujours aujourd'hui) à appliquer plus ou moins ouvertement une politique de génocide envers les Premières Nations au Canada et au Québec tout en prétendant agir pour leur bien et en feignant l'ignorance lorsque les scandales éclatent.  Cette réalité du « Cadre Colonial Canadien » toujours actif aujourd'hui (tel que nous le rappelait en 2013 le juge Murray Sinclair, président de la Commission de Vérité et Réconciliation du Canada, en affirmant que «Bien que les pensionnats (indiens) aient tous fermé leurs portes (en 1996), le cadre colonial dans lequel ils s’inscrivaient n’a pas été démantelé») devrait également interpeller les souches francophones du Canada, y inclut et surtout au Québec, car le concept de « Cadre Colonial » au Québec ne peut faire autre chose que de faire résonner un retentissant écho avec le Rapport Durham, rédigé en 1840 suite aux rébellions des Patriotes de 1837-1838, et qui en arrivait à la conclusion que "le retrait des libertés des Canadiens-Français ainsi que l'accélération de l'immigration" sont des moyens à utiliser "afin de marginaliser la population originaire de Nouvelle-France, pour la forcer ainsi à choisir la voie de l'assimilation linguistique et culturelle", ce qui crée ni plus ni moins qu'un système de caste incrusté au sein de la société où tous ne sont pas forcément égaux devant la loi, malgré les prétentions du système à cet effet.  Tout Peuple dôté d'un minimum de sens d'auto-préservation et d'auto-détermination devrait se sentir directement interpellé par une telle volonté ouvertement affichée par un autre Peuple de mettre en place les moyens nécessaires pour vouer à sa disparition culturelle collective.

Au-delà des similitudes frappantes concernant les représailles livrées par les institutions de l'État subies par ceux et celles qui dénoncent la corruption liée à la pédophilie d'élite et le trafic d'enfants opéré par les services de présumée protection de l'enfance (DPJ) telles que permettent de constater la mise côte-à-côte des histoires de Jeannette Pilo et celle de Chantal Mino ps.éd., toutes deux dénonçant une personne coupable de gestes pédophiles ayant une position d'autorité sur la police dans leur entourage (Mike McKenzie, chef du conseil de bande de Uashat-Maliotenam (verdict a être rendu le 5 janvier 2018); et Gilles Deguire, maire de Montréal-Nord (à l'époque), ex-policier du SPVM en charge d'enquêter sur les crimes sexuels sur mineurs, ex-attaché politique de Lyne Beauchamp), police qui procède pourtant systématiquement à l'arrestation de la personne dénonciatrice sur la base d'accusations-bidon, accusations-bidon auxquelles le tribunal accordera suffisamment de crédibilité pour justifier à ses yeux l'emprisonnement arbitraire et sans procès d'une personne pourtant supposément présumée innocente jusqu'à preuve du contraire selon de Droit en vigueur au Canada.  L'aspect systémique de ces négations de droits systématiques démontrées jusqu'au sein des instances judiciaires laisse suggérer un niveau d'influence supérieure à l'oeuvre autre que celle que l'on pourrait normalement attribuer à de simples hauts-fonctionnaires municipaux en charge d'agglomérations urbaines de plus ou moins grande envergure.  L'écho de plusieurs scandales impliquant des mauvais traitements policiers envers des femmes autochtones de Val D'or, ainsi que celui des femmes autochtones disparues où la police néglige systématiquement d'enquêter, nous ramènent également vers les paroles du juge Sinclair, ce qui nous incite à explorer davantage la signification profonde de ce qu'est, concrètement, ce fameux « Cadre Colonial ».

{MetaRefresh}http://aidef-tele.org/site/documentaires/franc-maconnerie-et-nouvel-ordre-mondial/la-paix-des-braves-contre-le-cadre-colonial{/MetaRefresh}