Haut de page
Bas de page

Suite au dernier épisode dans lequel nous traitions de la base légale de la souveraineté du Peuple sur ses représentants et institutions, nous allons aujourd'hui traiter de l'aspect du droit à l'image, et plus particulièrement dans les palais de justice. Nous allons explorer les bases légales et légitimes sur lesquelles nous appuyons nos démarches en caméra cachée dans le cadre de l'émission L'Union Fait la Force Ensemble Brisons la Loi du Silence, et qui est une forme de réappropriation de nos droits en tant qu'individu composant le Peuple.

 

 


Co-animateurs : Adam Richard et Chantal Mino ps. éd.


En complément :

Palais de Justice Longueuil - Règlement invisible et papier magique


Tel qu'expliqué au sein de l'émission, le "règlement" ou le "jugement" qu'ils tentent de faire appliquer inconstitutionnellement concernant la captation d'images dans les Palais de justice du Québec ne s'adresse qu'aux médias, et non à l'ensemble des citoyens.  Voici le document référé au sein de l'épisode et dans lequel vous retrouverez les jugements dont il est fait mention dans ces vidéos replacés dans leur contexte légal original et légitime.  L'application de facto de ce règlement à l'ensemble de la population souveraine du Québec constitue dans les faits en un abus de pouvoir caractérisé.

"Guide des relations avec les médias et de la gestion des événements d'envergure et à risque"

Lien alternatif pour ce document si jamais l'original venait qu'à disparaître.