« Il était une fois, Mario Roy... », ainsi commence ce film qui s'ouvre sur une séquence du dernier vidéo-fleuve de près de 3h20m de notre protagoniste, et où on s'amuse à confronter notre Super Mario national face à ses propres mots, particulièrement en ce qui a trait aux "représailles" auxquelles il prétend faire face en réaction à son "combat" face à la DPJ et la corruption judiciaire, et plus particulièrement encore en ce qui a trait à la poursuite-bidon que le Barreau du Québec a intenté contre lui et son(ses) "organisme(s)" (Centre d'Entraide Familial L'Unité/L'Unité Citoyenne d'Enquêtes Anti-Corruption), notant les contradictions en chemin et soulignant les aveux faits de la bouche même du principal intéressé confirmant (une fois de plus) notre affirmation à l'effet que Mario Roy n'est qu'une marionnette sous le contrôle du système judiciaire et de la DPJ qu'il prétend pourtant combattre mais avec qui il collabore allègrement depuis des années à travers un "deal" qu'il a fait avec eux, tel que nous avons finalement réussi à lui faire avouer au cours des derniers mois avec les publications des bandes-annonces de « Le Pari de Mario Roy » après plus de 4 ans de déni furieux malgré la publication du document l'incriminant prouvant qu'il a fait une fausse déposition contre nous aux constables spéciaux du Palais de justice de St-Jérôme qui montaient alors le dossier-bidon qui allait mener plus tard à notre arrestation au sein de « ...Et La Justice Pour Tous II - Courdesinjérum Reloaded » et de « Le Cirque de Mario Roy ».

Depuis, allant d'opération de "damage control" en opération de "damage control", les aveux (parfois accidentels) se multiplient de même que les contradictions indiquant que Mario Roy invente et manipule les faits lorsqu'il raconte ses élucubrations, et la vague de "support public" indéfectible qu'il reçoit suite à ses alliances (pour combien de temps?) avec les groupes Storm Alliance et La Meute (2 groupes fondés par d'anciens militaires et policiers, tous les signes d'opposition contrôlée/agitateurs sont présents ici aussi) ne font que confirmer l'importance que revêt l'investissement placé dans « L'Opération Mario Roy » par le réseau pédocriminel dans le but de remplacer sur la scène publique et contrer l'influence de l'AIDEF auprès des victimes de ce réseau et du grand public en général.

Démonstration, à travers quelques appels téléphoniques et à l'aide des papiers obtenus par l'entremise de la Banque Nationale et des lois présentement en vigueur au Québec, d'une tentative de fraude commise par un(e) ou plusieurs fonctionnaires au Bureau des Infractions et Amendes du Québec (Percepteur des amendes) avec des faux-papiers non-signés dans le cadre d'une saisie abusive pour laquelle il n'exite aucun jugement valide, ceci en guise de représailles pour le compte du réseau pédocriminel incrusté au sein des structures de l'État du Québec (dont principalement la DPJ) que Chantal Mino ps. éd. et Adam Richard (AIDEF/AIDEF-Télé) dénonce publiquement sans relâche et avec preuves à l'appui depuis 2013.

Courte conférence vidéo présentée sous forme de capsules mettant en vedette Rock Larochelle, policier actif de la Sûreté du Québec, à propos de comment reconnaître le gourou-manipulateur en lui, avec des exemples concrets tirés de la vie réelle en guise de démonstration.

Conversation entre Chantal Mino ps.éd. et René Marchand, enquêteur prétendument pour le Directeur Général des Élections du Québec (depuis environ 2 semaines à la date de cet appel), mais qui possède en réalité un bagage professionnel beaucoup plus impressionnant; à propos d'une supposée infraction imaginaire à la Loi sur les élections en raison d'une simple affiche diffusée par une citoyenne agissant de plein droit qui ne semble être rien d'autre qu'un faux prétexte visant à attirer Chantal Mino dans ce qui a toutes les apparences d'un guet-apens; et qui soulève un réel questionnement légitime concernant la potentielle existence d'un réseau de services secrets clandestin agissant de manière subversive et criminelle à l'encontre de l'intérêt public et opérant à même au sein des institutions de protection publique, incluant les services policiers, les services d'urgence, le ministère de la sécurité publique et le ministère de la justice, et dont le centre de commande relève de rien de moins que le Ministère de la Défense du Canada et de l'Armée Canadienne, dans ce qui ne peut être qualifié autrement que l'application pratique au quotidien de la doctrine du cadre colonial canadien encore en vigueur de nos jours.

Ceux qui sont aux prises avec la mafieuse DPJ et pour ceux qui veulent aider ces derniers, pour votre protection et celle de ceux que vous aimez, écoutez ces vidéos ... et lisez les captures d'écran qui suivent en complément :

"Le cirque de Mario Roy" (aussi alias Jyna Laporte dans ce vidéo, compte de sa copine de l'époque en 2013, 2014, 2015 et 2016, qu'il utilisait avec son consentement pour harceler, calomnier et intimider, tel que prouvé ci-après ...)

Sous-catégories

Série de documentaires judiciaires "...Et La Justice Pour Tous" faisant état des malversations judiciaires que nous avons subi en lien avec nos dénonciations contenues au sein des épisodes 4, 5, 6 et 7 de la websérie "L'Union Fait la Force, Ensemble Brisons la Loi du Silence" dans le but de nous faire taire concernant le trafic d'enfants opéré par la DPJ sous la supervision des Chambres Jeunesse de la Cour du Québec.

Trilogie "Le Monde Selon Rock" sur les motivations profondes et raisons réelles du pseudo-militantisme du policier de la Sûreté du Québec/Agent infiltrateur-provocateur Rock Larochelle, matricule 11246.

"Complot à Gogo - The Movie" (complot avorté impliquant un psychoéducateur et le SPVM visant à porter des fausses accusations envers Chantal Mino ps.éd.), ainsi que ses futurs épilogues.

Documentaire "Le Pari de Mario Roy" (au sein duquel figure l'intégral de la première, seule et unique conversation téléphonique entre Mario Roy (Centre d'Entraide Familial «L'Unité») et Chantal Mino ps.éd. & Adam Richard (AIDEF Section Québec) ainsi que ses nombreuses bandes-annonces (courts et longs métrages documentaires) fournissant le contexte nécessaire afin de bien comprendre le contexte dans lequel s'est déroulée cette conversation et aussi de décortiquer convenablement les nombreux mensonges de Mario Roy à notre égard, et particulièrement concernant le contenu de cette conversation, qu'il a pourtant promis de rendre publique lui-même à de nombreuses reprises.

Documentaire en caméra cachée produit par l'AIDEF concernant les audiences illégales visant à obtenir frauduleusement la radiation de Chantal Mino ps.éd. de l'Ordre des Psychoéducateurs et Psychoéducatrices du Québec qui se sont tenues au cours de l'été 2013 à Montréal.

Synopsis :

Radiation :
[1] Émission toxique de particules électromagnétiques
[2] Suppression d'une liste

GAMMA (escouade) : Guet des Activités des Mouvements Marginaux et Anarchistes
(Voir section SPVM - Police Politique)

O.P.P.Q. : Ordre des Psychoéducateurs et Psychoéducatrices du Québec

Mission : Assurer la protection du PUBLIC
(et non des institutions ou fonctionnaires publics)

Documentaire produit à partir d'extraits filmés en caméra cachée des audiences en radiation provisoire très controversées de Chantal Mino ps.éd. menées par le Conseil de discipline bidon de l'O.P.P.Q. sur un ensemble de motifs frivoles, abusif et dilatoire; Ainsi que l'entrevue en direct effectuée avec Mme Chantal Mino ps.éd. suite au lancement du documentaire "Radiation GAMMA de l'OPPQ" diffusé en direct sur Douteux.TV le 10 juin 2014, où les auditeurs pouvait laisser leurs questions et commentaires en clavardage; et autres clips vidéos/bande-annonces tirées du documentaire principal.