« #ScorpionGate Reloaded » reprend sur le scoop là où s'est terminé « De la pratique et de l'influence de la firme Monette-Barakett au sein du trafic international d'enfants - #PedoGate », où nous continuons d'explorer la branche Québécoise de ce trafic d'enfants international opéré par les institutions d'État supposément voués à la protection de l'enfance, le tout au profit d'une caste d'élites pédophiles occupant les plus hautes fonctions des pouvoirs économiques, politiques et judiciaires, pour ne nommer que ceux-là, avec en toile de fond l'analyse des conséquences 15 ans plus tard sur notre soit-disant "démocratie" du fait de l'arrêt de l'Enquête Scorpion, ordonnée à l'époque par Jean Charest, alors même que des noms de ministres et de juges commencèrent à circuler autour de l'enquête.

 

 
 
 
 
 
- "Bilan des DPJ"